mercredi 18 février 2009

L'essentiel n'est pas d'apprendre, mais d'aimer apprendre pour que l'enfant se construise en temps qu'individu

Bon en ce moment il faut dire que tout est difficile pour Louan : ses relations avec sa soeur ( la jalousie repointe son nez), ses relations avec nous ( il se sent persécuté à la moindre réflexion même en message "je"), ses relations avec ses copains ( Louan se fait taper et embêter à l'école, il revient avec des bleus et des punitions, apparemment les copains s'arrangent pour que ce soit lui qui se fasse punir), du coup ses relations avec son maître sont pour le moins.... tendues. .
Donc du coup, tout est difficile et moi je pense que la fatigue y est pour beaucoup et qu'il est temps que les vacances arrivent.Bref, aujourd'hui, Louan se braque sur ces exercices donnés par le maître : Au bout de 5 minutes d'explications de consigne, et après avoir relu la leçon, Louan se met à pleurer ( c'est fréquent ces jours-ci surtout avec tout ce qui concerne l'école) : " Je n'y comprend rien, de toute façon je suis nul, je n'y arrive pas, j'en ai marre."
Je décide d'employer l'écoute active et montessori, bien que je commence à saturer d'avoir à béquiller tous les apprentissages de l'école depuis quelques temps :
"Tu te sens découragé en ce moment, tu as l'impression de ne pas réussir à l'école."
Gros câlin ( et je passe sur ce que Louan se met à me raconter, on se met d'accord pour en parler ensemble avec le maître).
" Pour les devoirs, veux-tu que l'on retravaille tout ça tous les deux ?" Louan acquiesse. Il part jouer pendant que je bricole mes petits papiers.

Je ressors un petit bout de la poutre du temps ( un matériel simplissime et fabuleux, utilisé vers les 5 ans de Louan pour lui permettre de se repérer sans mon aide dans le temps). Il s'en souvient et me demande : "ben il est où mon anniversaire ?" ( c'était son obsession à l'époque : compter les jours qui le séparait de ce jour béni !) Je ris et lui répond : "Je n'ai pas mis toute la poutre ( dans un triste état au bout de plus d'un an d'utilisation). Sais-tu quel jour nous sommes aujourd'hui ?" Louan place l'étiquette sur le 18 février. Ce qui se passe aujourd'hui, en ce moment, on dit que c'est le présent. Je pose l'étiquette marquée présent. Ce qui s'est passé avant , c'est le passé. Je pose l'étiquette correspondante. Ce qui n' est pas encore arrivé, ce qui aura lieu plus tard, c'est le futur. Je pose l'étiquette.
Je donne à Louan de petites étiquettes relatant des évènements qu'il vit ( je travaille avec maman), qu'il a vécu ( j'ai cuisiné des crêpes délicieuses) ou qu'il vivra ( j'irais bientôt en vacances chez papi), et je lui demande de les placer sur la poutre du temps. Ensemble, nous discutons des notions de passé, de présent et de futur, en nous référant à la poutre du temps et à ce que nous avons vécu, à ce que nous vivons, et à ce que nous vivrons bientôt.

Puis j'écris les phrases de l'exercice sur de petits morceaux de papier et je demande à Louan de les placer sur la poutre.Il recopie seulement les phrases au présent.

Premier exercice bouclé sans pleur, sans énervement. Un de moins.

Bon le deuxième exercice demande d'autres compétences. Je sors le petit livret de conjugaison que j'ai fabriqué dans du papier de couleur ( rouge pour les verbes et violet pour les pronoms, référence au code couleur de la grammaire montessorienne ). A l'intérieur de ce petit livret, on trouve les pronoms ( je tu il/elle nous vous ils/elles), le verbe chanter conjugué au présent.

Je demande à Louan de mettre les pronoms dans l'ordre de sa leçon. Il vérifie ensuite sur la fiche auto-corrective que j'ai imprimée. L'auto-correction permet d'éviter le regard de l'autre sur son travail et en cette période où Louan se dévalorise, éviter le jugement des autres me paraît essentiel. Ensuite, Louan associe le verbe conjugué à son pronom.


Il reprend une nouvelle fois la fiche auto-corrective et vérifie son travail. Il le recommencera plusieurs fois jusqu'à ce qu'il réussisse parfaitement ( mémorisation).
Je lui présente ensuite la fiche à encoche avec le verbe chanter ( et d'autres). En introduisant le verbe à l'infinitif dans une encoche, l'enfant voit la conjugaison du verbe apparaître. Il prend conscience que quelque soit le verbe en -er, la terminaison est la même selon le pronom.
Puis Louan fait son exercice sur son cahier ( oui oui au-dessus c'est bien la punition donnée par le maître !).
Et Louan se corrige seul avec la fiche à encoche ( j'ai préparé de petites flèches avec les verbes à l'infinitif utilisés dans son exercice).


Nous sommes venus à bout des devoirs sans pleur. Louan semble assez content de lui.
Moi je compte les jours avant les vacances..... et je regrette que mes enfants n'apprennent pas avec joie à l'école. Savoir est un besoin de l'homme. C'est ce qui a permis à l'humanité de créer, d'inventer, d'améliorer ses conditions de vie, sa connaissance du monde et de l'autre. C'est un besoin, j'en suis persuadée, au même titre que manger, dormir ou être aimé. Nos besoins de sommeil, de nourriture ou d'amour nous procurent plaisir et bien-être quand ils sont satisfaits. Il devrait en être de même des apprentissages à l'école. Ils devraient permettre aux enfants de grandir leur estime de soi et leur donner ainsi le goût de la connaissance. Cela nécessite de donner plus d'importance à l'individu qu'aux apprentissages eux mêmes..... et d'adapter les apprentissages aux capacités de chaque enfant ( et non le contraire, ce que l'on fait puisque les enfants doivent suivre un programme, le même pour tous et dans un temps imparti s'il vous plaît !), de leur donner le temps et les moyens d'apprendre à leur rythme, dans le respect de leur individualité. L'école en est loin pour Louan. Je ne blâme pas les enseignants ( dont je fais partie et qui font un travail difficile avec beaucoup de passion), mais le système scolaire.
L'essentiel n'est pas d'apprendre, mais d'aimer apprendre pour se construire soi.

2 commentaires:

lalalere a dit…

merci pour ce partage, la fiche à encoche est un super matériel !
et courage à Louan !

louanflob a dit…

Merci !
Il est en vacances, j'espère qu'elles lui seront profitables !